Image 01 Image 02 Image 03 Image 04 Image 05 Image 06 Image 07 button_pass_over

Les Aralunaires 2014, Arlon est une scène

Artiste

Sanseverino2

San Severino & Eric Legnini (FR)

Originaire d'une famille napolitaine arrivée en France dans les années 1950, Stéphane Sanseverino voyage très tôt à travers le monde. Il suit son père papetier dans plusieurs pays comme le Mexique, la Nouvelle-Zélande, la Bulgarie ou la Yougoslavie et découvre différentes cultures musicales, dont la musique tzigane.
A 20 ans, Sanseverino veut devenir comédien. Il passera par la Commedia dell' arte entre le clown, guitare et banjo. Mais la musique le démange et le nourrit lui qui écoute indifféremment Django Reinhardt, Jimi Hendrix, Béruriernoir, la musique de l'Est, AC/DC ou le musette. En 1992, il crée avec Sabine Pierron, 'Voleurs de poules', un mixte entre musique de l'Est et chanson française des années 1920 à 1950. Mais il voudra marcher seul à partir de 1999. Son premier album « Le Tango des gens » sort en septembre 2001. Le succès est au rendez-vous, les Victoires de la musique aussi (groupe ou artiste révélation scène 2003). Il sort son deuxième album «Les Sénégalaises»' en février 2004. En 2006, il est engagé dans l'une des plus grosses productions pour enfants de ces dernières années, 'Le Soldat rose', et sort un nouvel album, 'Exactement'. En novembre 2009, il sort 'Les Faux Talbins' dans cette même veine qui fait de cet artiste à part l'héritier farouche du son manouche version melting-pot jazzy rock à haut débit.

Eric Legnini est devenu en dix ans un des plus talentueux pianistes de la scène jazz internationale. Cet belge d'origine italienne, né à Huy au bord de la Meuse, vit à Paris où il vit depuis bientôt 20 ans. Après des études à New York avec Richie Beirach, il met son talent au service des plus grands interprètes tels que Serge Reggiani, Henri Salvador ou encore Claude Nougaro dont il coréalise le dernier album  « La Note bleue » tout en devenant parallèlement le fidèle compagnon de cadors du jazz comme Stefano Di Battista, Joe Lovano, Michael Brecker, les Belmondo, Milton Nascimento ou Yusef Lateef. Ses 4 albums personnels dessinent une personnalité un peu lunaire et croisent ses mondes : du piano au Fender Rhodes, du jazz plus classique à un groove, puis à la voix. Une énergie, une sensibilité, une intelligence harmonique, un vertige musical.


En concert