Image 01 Image 02 Image 03 Image 04 Image 05 Image 06 Image 07 button_pass_over

Les Aralunaires 2014, Arlon est une scène

Artiste

Station 17 2

Station 17 (DE)

Station 17 est un des groupes le plus inattendus et les moins conventionnels de ces 20 dernières années. Créé en 1988 au sein de la petite communauté du n°17 de la Alsterdorf Institution, centre pour handicapés mentaux situé à Hambourg, le but initial est d'enregistrer un album de musique spontanée. Les seuls bénéfices escomptés étaient que la musique soit considérée comme un travail à part entière au sein de l'institution, où les travaux se résumaient plutôt au collage d'enveloppes et à l'emballage de magazines pour la distribution. En 1989, Phonogram finance et sort le projet, à condition que les profits éventuels soient réinvestis dans la construction d'un studio à la Station 17. Le groupe est alors composé de six musiciens professionnels et de six patients, ces derniers s'étant déjà livrés à des expérimentations dans la section « bruit » de l'institution, utilisant notamment des basses, des guitares et des percussions. Le manque de matériel d'enregistrement les contraint cependant à se contenter de longues sessions de jazz improvisé. Des musiciens allemands réputés allaient aider à l'enregistrement et à la production, point de départ d'un longue tradition de collaboration encore présente aujourd'hui. Mais c'est quand des grands noms de l'histoire musicale allemande, tels que Holger Czukay (Can) ou Fm Einheit (Einstürzende Neubauten) se joignent au projet que les choses prennent une toute autre tournure. Au fil du temps, il devient clair que le projet évolue vers quelque chose de bien plus large que ce qui a été pressenti à l'origine. Une troupe de théâtre se forme, des apparitions télévisées et dans de nombreux festivals s'ensuivent, ainsi qu'une tournée dans toute l'Allemagne au cours de laquelle le groupe reste très fidèle à l'idée de renouvellement constant et d'improvisation développée par Can. La formation pousse ces notions jusqu'à leurs limites les plus extrêmes dans une perspective d'épanouissement individuel. Puis le groupe découvre la musique à base de boucles en 1996 mais n'abandonne pas pour autant le concept d'improvisation. 1999 est une année charnière durant laquelle sort l'album Bravo, produit en majorité par Thomas Fehlmann, ami de longue date et membre de The Orb. DJ Koze et Cosmic DJ de Fischmob produisent également deux titres. La tendance dominante du disque est une pop électronique élaborée sur ordinateur. Ces dix dernières années, le groupe enfante quatre albums studio (dont le dernier, Fieber, en 2011), apparaît maintes fois à la télévision et se produit sur scène à plus de cent reprises. Certains des plus grands producteurs allemands ont collaboré avec eux, que ce soit en terme de production ou de remixes (Pole, Kreidler, To Rococo Rot, The Modernist, Justus Köhncke, Steve Bug, Console, Tobias Thomas, etc.), achevant ainsi d'offrir une crédibilité méritée à cet incroyable projet kraut-rock que nous sommes extrêmement fiers de vous proposer dans le cadre des Aralunaires 2012!


En concert